test
 

Table d'interprétation, Chassagnes, Les Vans
Coordonnées GPS : 44,407374, 4,1675139


Passer la souris sur l'image pour zoomer

Dans le vignoble ardéchois, tous les paysages se retrouvent autour de la vigne. Ici vous trouverez des vins étonnants, produits sous un soleil implacable , par des vignerons aux accents multiples...


Fruit de l'influence méditerranéenne, la vigne a été implantée en Ardèche il y a plus de 2 000 ans, avant même la conquête romaine. Elle se développe réellement au Moyen-Âge et avec elle, échanges et commercialisation du vin lors des siècles suivants. Au point d'en devenir l'une des principales sources de richesse du département.

A l'issue d'une longue lutte pour sa résurrection au 20ème siècle, le vignoble ardéchois se renouvelle depuis les années 1960 après une période d'implantation de cépages hybrides : les caves coopératives regroupant les viticulteurs se développent, auxquelles s'ajoutent les vignerons indépendants.

Les productions évoluent résolument vers la recherche de la qualité avec la plantation de cépages nobles. Grenache, Syrah, Viognier et Chardonnay sont de ceux-là, dont certains propres à l'Ardèche comme le Chatus...

L'Ardèche était pionnière pour la dénomination « Vins de Pays ». Ses vins sont aujourd'hui reconnus par l'Europe sous 3 dénominations officielles, signes de qualité, à découvrir :

- L'Indication Géographique Protégée (IGP Ardèche) couvre l'ensemble du département. L'Ardèche représente le premier producteur en volume de vins IGP en Rhône-Alpes.

- L'Appellation d'Origine Protégée Côtes du Vivarais concerne 9 communes en Ardèche, 5 dans le Gard pour 500 hectares cultivés.

- L'Appellation d'Origine Protégée Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Village concerne 4 communes dans le canton de Bourg-Saint-Andéol sur 1 400 hectares.

Parcourez l'Ardèche, découvrez ses trésors, poussez les portes de nos caveaux : ici la terre est rude mais des femmes et des hommes, chaleureux et proches de leurs racines, vous parleront avec enthousiasme de leur pays, de leur village et de leur passion pour les vignes.


Des Vans à Largentière, dans l'avant-pays cévenol, les vins d'Indication Géographique Protégée Ardèche puisent leur caractère dans un terroir original. Il est pour l'essentiel constitué de terres de grès. Le grès est une roche constituée de sables cristallins agglomérés à l'ère géologique du Trias.

La vigne ici est cultivée en terrasses (les faïsses) que des générations d'hommes ont construit et entretenu pour répondre aux difficultés de la pente, à l'érosion importante des sols dans ce pays où les violents orages cévenols sont fréquents.

Les faïsses sont communément construites d'un bel appareillage de murs de pierres sèches en grès. A l'adret (versant sud) elles offrent un ensoleillement généreux à la vigne mais aussi à d'autres cultures : jardins maraîchers, oliveraies, châtaigneraies dans les versants humides et frais. En grès ici, de schiste au plus profond des vallées cévenoles, les terrasses offrent ainsi aux visiteurs un paysage remarquable, fruit du travail de l'homme et du vigneron en particulier.

Outre le Chatus, d'autres cépages s'épanouissent dans les sols de grès : le Gamay particulièrement mais aussi la Syrah, le Merlot, le Viognier, le Sauvignon, le Chardonnay.

Ne manquez pas également l'occasion de découvrir le Sentier des Oliviers dont le point de départ est situé ici.



Le Piémont cévenol recèle un trésor au cœur de son vignoble : le Chatus est l'un des plus anciens cépages français. C'est la « Petite monnaie d'or » des Romains dont
Olivier de Serres faisait déjà l'éloge au 17ème siècle. Il produit un remarquable vin rouge de garde, apte à être conservé pendant 10 ans.

Tardif, il est récolté à la main en octobre. Après vinification, il est élevé une année durant en fût de chêne. Tannique, charpenté, épicé, d'une belle robe grenat, le Chatus développe des arômes remarquables que vous pouvez découvrir dans nos caveaux.

Ce cépage a failli disparaître. Les vignerons de l'Ardèche l'ont fait renaître en 1994 à partir de 2 hectares de plants centenaires. Il s'épanouit aujourd'hui sur les faïsses. 40 hectares sont désormais cultivés avec un rendement limité à 50 hectolitres à l'hectare. Avec cette renaissance, le Chatus contribue à la sauvegarde et à la valorisation de ce patrimoine remarquable que sont les terrasses ardéchoises.


« Un grand vin n'est pas l'ouvrage d'un seul homme, il est le résultat d'une constante et raffinée tradition »
Paul Claudel

 
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEUREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.