Climat, sols, cépages: mille combinaisons pour des gammes très étendues



Le terroir des IGP Ardèche.

Une mosaïque des terroirs… où la vigne voisine avec le figuier ou le pin maritime, le châtaignier ou les lavandes, l’olivier ou le pin sylvestre, le mûrier… 4 grands types de territoires se dégagent :
- "La terre de garrigue" à sols brun rouge, très caillouteux, issus de calcaires marneux, souvent intercalés de minces bancs plus argileux assurant une réserve hydrique suffisante à la maturation ;
- Les pentes de sols minces d’érosion marneuse ou marno-gréseuse ; - Les collines aux sols sablo-argileux rouges et caillouteux, non calcaires, sur grès jurassiques très anciens ;
- Les sols caillouteux et profonds, d’une infinie variété : cônes d’éboulis au débouché des combes, anciennes terrasses alluviales caillouteuses, "faysses" aménagées à flanc de collines aux sols sablo-caillouteux…
Et bien d’autres nuances, liées à la topographie, au microclimat, à la diversité des sols, à l’apport de matériaux originaux comme les basaltes du massif volcanique du Coiron…


Le terroir des Côtes-du-Vivarais.

Le vignoble des Côtes du Vivarais s’étend principalement sur le plateau des Gras de part et d’autre des somptueuses gorges de l’Ardèche. Il descend à l’Est, sur la commune de St Montan vers le sillon rhodanien et à l’Ouest jusqu’aux contreforts cévenols sur la commune de Vinezac. La principale composante géologique est constituée de terrains calcaires aux sols minces, riches en pierrailles et calcaires marneux (mélange de calcaire et d’argile). Les coteaux situés en contrebas d’un versant calcaire sont particulièrement intéressants, du fait des apports réguliers de pierrailles qui viennent compenser les composantes argileuses des marnes, assurant un bon drainage et favorisant le réchauffement printanier du sol et la restitution nocturne de la chaleur emmagasinée le jour.

Le vignoble des Côtes du Vivarais est également présent sur les terrasses de la vallée du Rhône sur la commune de Saint-Montan et sur les terrasses de galets roulés de la vallée de l’Ibie sur la commune de Lagorce.

Entre Oliviers et chênes verts, le vignoble des Côtes du Vivarais bénéficie d’un climat méditerranéen et de l’influence du Mistral pour une pleine maturité de ses raisins.


Le terroir des Côtes-du-Rhône du canton de Bourg-Saint-Andéol.

Le vignoble s’étend sur les Coteaux et terrasses anciennes qui occupent la zone de confluence de la rivière Ardèche avec le Rhône. Ces coteaux sont striés de combes qui animent le paysage et isolent de belles surfaces complantées de vignes.

Les sols, et notamment ceux classés en Côtes-du-Rhône Villages, sont établis principalement autour de nombreux vestiges d’alluvions anciennes et très caillouteuses du fleuve qui s’étagent de 15 à 145 mètres en trois niveaux de terrasses.

Sur les sols chargés de galets rhodaniens, les terres sont bien drainées et offrent à la vigne une alimentation en eau régulière et la restitution, durant la nuit, de la chaleur emmagasinée la journée. Ces terroirs conviennent bien à la production de vins rouges "de garde". Les sols recouverts des terres douces de loess de couleur ocre conviennent mieux à l’élaboration des vins blancs et rosés et des vins rouges légers.



L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEUREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.